mon parcours

 

 

Née au son de l'accordéon, sous le signe du sagittaire, dans un petit coin de Bretagne, Noëlla vit sa passion dès son plus jeune âge. Clément, son père, accordéoniste, sollicité pour des mariages et des Fest-Noz, ne manque jamais une occasion de lui faire pousser la chanson(nette) aussi bien « guinguette » que celle d'Edith Piaf... elle a... à peine 10 ans !

Noella 10 ans


Plus tard, vers 14 ans, Nelly (oui c’est son prénom de baptême) accompagne même son père à la batterie. A 18 ans, elle quitte sa campagne natale pour Rennes, bien décidée à vivre son rêve. Daniel Aguesse, professeur de musique, lui enseigne la technique du chant. Rapidement, elle fait ses premiers pas dans l’orchestre de Michel Piron et dans le groupe Evasion.

Noella a la batterie


Quatre ans plus tard, en Vendée, la migration continue ; elle chante dans l’orchestre Claude Defrance, anime des quinzaines commerciales et plus assidûment une radio locale et reçoit de nombreux artistes, tels que le Quarteto Cedron , Gilles Dreux, Steckar Tubapac, Marcel Azzola…

Installée à Paris en 1986, Noëlla entre au Petit Conservatoire de Mireille ; passionnée d'accordéon, se produit dans les guinguettes, bals musette et fait quelques prestations accompagnée par des accordéonistes aussi prestigieux que Louis Corchia, Bruno Lorenzoni, Jacky Noguez, André Verchuren… et en récital par Marcel Azzola ou encore avec l’orchestre Jean Sala.


Avec le Groupe Amour, elle enregistre en 1988 La Gavotte Anglaise, disque édité au profit de la lutte contre le Sida, sous la direction de Michel Bernholc. En 1991, elle rencontre Jean-Paul Cara qui la produira plus tard avec un single (4 titres) « ça fait partie d'la fête », puis elle rencontre Georges Guétary en 1992 et à ses côtés, apprend les ficelles de la scène.
Rejoint en 1995 « la Belle Equipe » et Harry William avec qui elle enregistre deux albums Les Années Guinguettes - Les Copains de Georges.

Pour le 1er Festival International et Interprofessionnel de la Mode et de la beauté en 1998, Noëlla écrit et interprète à Bobino la chanson Magnificat aux côtés des plus grands de la coiffure, Carlo Bay, Guy Crawford, Tony and Gaye… enchaîne avec la tournée nationale de l'élection Super Mamie France.
En 1999, elle fait une tournée à la Nouvelle Orléans, qui s’achève à l'Armada du Siècle de Rouen. Au 49ème Congrès de l'Association Républicaine des Anciens Combattants, pour la 1ère fois Noëlla donne son spectacle Mémoire pour temps de Paix au Nouveau Théâtre de Périgueux.


A Paris, au Sénat le 11 mars 2000, Daniel Koudlanski, Président du S.E.N.I.S, fait appel à Noëlla pour rendre hommage aux Sauveteurs, Sapeurs Pompiers et Policiers avec une chanson de sa composition « Hommes du Feu, Hommes de Dieu ». Elle poursuit toujours l'aventure avec Daniel

et la SEAB (Société d'Encouragement au Bien) dont il est aussi le Président.

 

Pour les 80 ans de l’Orphelinat de la Police, au Pavillon Baltard en 2001, soirée présentée par Michel Drucker, Noëlla crée sa chanson « Le cœur sur la main, le cœur de demain ».
Tiré de son album « l’Ange de ma vie », elle donne plusieurs fois son spectacle du même nom, dans lequel alternent chanson française, ballade, rock, bossa nova, elle joue l’incohérence et l’inclassable.
2002, Noëlla écrit le livret et les paroles d’un Opéra-Rock « Jacquou le Croquant » qui attend toujours de trouver un éditeur et un producteur.

2005, elle produit son album "Le droit de vivre".
Extrait du spectacle du même nom qui tourne les pages de notre histoire de 1830 à nos jours.

 

Depuis 2005, elle poursuit son chemin au plus près du coeur des gens, en animant de nombreux

repas dansants organisés par les Mairies-CCAS, Comité des Fêtes, C.E., Associations telles que

APEI, APEAI, ELAN77... destinées à prendre soin des enfants et personnes handicapés, sans oublier les nombreux clubs de Seniors et les Particuliers (anniversaires, mariages, baptêmes...)

Noella disco 2015 08 28 1887

Date de dernière mise à jour : 24/02/2016

×